Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Reconstruction, Arras, ville nouvelle !

La Grande Reconstruction, Arras, ville nouvelle !

Menu
Derrière les façades (en cours)

Derrière les façades (en cours)

 Nous souhaitons poursuivre la mise en valeur de la richesse et de la diversité du patrimoine arrageois contemporain de la la Grande Reconstruction.

Votre immeuble d'habitation fait partie des édifices qui participent à l'histoire de cette Grande Reconstruction et comporte des éléments remarquables tels que vitraux, céramiques, lambris sculptés, ferronneries d'art, ascenseur... Contactez-nous (t-dehay@ville-arras.fr ou au 03 21 50 62 30), nous nous déplacerons à votre domicile et les photographies que nous ferons viendront enrichir cet article.

Un grand merci à Maximilien Dumoulin, chef de projet "revitalisation du coeur de ville" et amoureux d'architecture pour son précieux concours pour l'écriture des descriptifs.

 

L'actuelle enseigne Le rat perché, sise 6 rue des Jongleurs correspond au Café Arthur sur cette photo de 1922 (source : médiathèque municipale). Ces vitraux Art déco sont-ils contemporains de la Grande Reconstruction ?
L'actuelle enseigne Le rat perché, sise 6 rue des Jongleurs correspond au Café Arthur sur cette photo de 1922 (source : médiathèque municipale). Ces vitraux Art déco sont-ils contemporains de la Grande Reconstruction ?
L'actuelle enseigne Le rat perché, sise 6 rue des Jongleurs correspond au Café Arthur sur cette photo de 1922 (source : médiathèque municipale). Ces vitraux Art déco sont-ils contemporains de la Grande Reconstruction ?

L'actuelle enseigne Le rat perché, sise 6 rue des Jongleurs correspond au Café Arthur sur cette photo de 1922 (source : médiathèque municipale). Ces vitraux Art déco sont-ils contemporains de la Grande Reconstruction ?

Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)
Derrière les façades (en cours)

Cette maison du centre-ville est construite sur deux niveaux de cave, s’étendant jusque sous la chaussée. Le premier niveau a de grands volumes et fut adapté au commerce du premier propriétaire.

Les derniers et récents propriétaires ont conduit une totale rénovation de l’intérieur de cette maison (électricité, huisserie, peinture…) tout en veillant à garder les éléments Art déco caractéristiques de l’époque de la construction.

Le sol présente de beaux parquets à chevrons en chêne ainsi qu’un carrelage constitué de petits carreaux en mosaïque marquant par endroits des formes géométriques.

Le salon se distingue par des moulures en stuc avec de généreuses guirlandes de fleurs et de fruits, des oves (leur blancheur immaculée rend malheureusement un bon rendu photographique difficile). A la construction, elles étaient peintes de couleurs vives.

Le passage à la salle à manger se fait par une large double porte. Ses carreaux biseautés donnent un rendu visuel légèrement voilé.

Cette pièce se pare sur toute la surface du plafond d’une verrière qui bénéficie d’un éclairage électrique. Elle présente en frise d’élégants motifs floraux. Certaines pièces (d’ailleurs numérotées) détériorées de cette verrière ont été refaites par l’artiste verrier arrageois David Pollet.

Les propriétaires ont  souhaité garder les radiateurs en fonte d’époque, pour certaines pièces, comme les salles de bain : ils constituent aussi de remarquables éléments décoratifs.

Les deux étages sont desservis par un escalier qui dispose d’une rampe en bois scandé au rez-de-chaussée par des colonnes aux formes géométriques.

La cour dispose d’un cadran solaire mural.

définition : ove