Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Reconstruction, Arras, ville nouvelle !

La Grande Reconstruction, Arras, ville nouvelle !

Menu
L'église Saint-Sauveur

L'église Saint-Sauveur

 

L'église Saint-Sauveur avant la guerre. (collection privée)

 

Un devis descriptif datant du 21 octobre 1920 établi par l’architecte Paul Clavier note que cette église est à reprendre entièrement au-dessus des fondations.

Elle est reconstruite sur un nouvel emplacement, sur le terrain de l’ancienne usine de la Société Saint-Sauveur-Arras (constructions métalliques). Le terrain présentant des sapes de guerre, celui-ci doit être consolidé par des remblais, un soutènement par puits pour la construction du clocher.

La dépense couverte par les dommages de guerre s’élève à 284 336 francs.

Le montant des travaux de l’église arrêté en mars 1935 s’élève à 623 921 francs.

La construction de cette église est confiée à l’architecte Maurice Mulard. Le béton armé est utilisé pour la tribune, la charpente. Les cloches proviennent de la fonderie Wauthy de Douai, le mobilier cultuel est fourni par la maison arrageoise Devos-Deligne, dont la façade sise 41 rue Saint-Géry (Désiré-Delansorne) a pour enseigne « Objets de piété ».

La réception définitive des travaux a lieu le 21 novembre 1933.

L’église est partiellement détruite lors des bombardements de l’été 1944.

 

L'église Saint-Sauveur, 1915 (source : albums Valois / La Contemporaine).

 

L'église Saint-Sauveur (source : collection Pascal Mantel).

 

L'église Sait-Sauveur avant sa destruction, Paul Clavier, architecte, 1920. (source : archives municipales)

 

Église Saint-Sauveur, projet de reconstruction. Maurice Mulard, architecte

 

 

 

 

Premier plan, Église Saint-Sauveur. Maurice Mulard, architecte

(source des plans : archives municipales)

Église Saint-Sauveur. Maurice Mulard, architecte (mention manuscrite : clocher avant modification), échelle 0,01 p.m. (source : archives municipales)

 

« M. Dhotel fait remarquer que le clocher que l’on prévoit pour l’Eglise St-Sauveur est tout à fait inesthétique. Il demande au Conseil de vouloir bien renvoyer pour étude, devant la Commission, la question de ce clocher. » (Conseil Municipal du 2 mars 1929)

 

Église Saint-Sauveur, sans date. (source : archives municipales)

 

2019